Aller au contenu

Les plus grandes villes du Costa Rica.

Les plus grandes villes du Costa Rica

En premier lieu le Costa Rica se compose de sept provinces. Ces dernieres comprennent les plus grandes villes du Costa Rica. La superficie de son territoire est de 51 100 km².  D’une part, le Nicaragua borde sa frontière nord, en majorité délimité par le Rio San Juan. D’autre part, le Panama est au sud. La mer des Caraïbes est à l’Est et l’océan pacifique à l’Ouest.

La population du pays compte 5 163 068 habitants. Sa capitale politique et économique est San Jose. La langue officielle du Costa Rica est l’espagnol.  L’anglais se parle couramment. Le français s’apprend à l’école primaire.

Mis a part dans la vallée centrale le monde rural est dominant au Costa Rica. Les plus grandes villes du Costa Rica sont de petites tailles. San Jose la capitale, est la plus etendue

Les villes de la vallée centrale.

San Jose.

Contactez-nous et commençons à planifier vos vacances







San Jose est la capitale de la République du Costa Rica et de la province du même nom.  Parmi les plus grandes villes du Costa Rica, San Jose est la plus imposante. Elle est située dans la vallée centrale. La zone métropolitaine compte environ 3 000 000 d’habitants.  C’est ainsi que San José est le centre politique, économique et social le plus important du territoire costaricain.  Les habitants ont pour la plupart des souches européennes. Principalement espagnole et italienne. Dans une moindre mesure française et belge.

En tant que ville d’importance stratégique, est la capitale du Costa Rica à trois reprises. C’est ainsi qu’aujourd’hui, son centre est une zone éminemment commercial. La zone métropolitaine de San José se compose des agglomérations de Cartago, de Heredia et de Alajuela.

Histoire de San Jose.

En 1561 le premier village est fondé dans la vallée de Santa Ana. Aujourd’hui à 15 kms à l’Ouest de San Jose. Puis la vallée d’Aserri se peuple et l’agglomération est nommée Mata Redonda.

Les premières maisons en adobe (terre et paille) sont construites à partir de 1737 à Boca del Monte. Une petite église fondée en 1751 est dédiée au patron San Jose.

En 1814 est créé un etablissement d’enseignement qui deviendra la principale université du Costa Rica.

San Jose est la capitale du Costa Rica depuis 1823.

Alajuela.

Son histoire.
Les plus grandes villes du Costa Rica, Eglise de la ville de Alajuela
Eglise de la ville de Alajuela

La ville de Alajuela est à environ 20 km à l’ouest de San Jose.  Elle est la ville principale de la province du même nom. Il faut souligner que Alajuela a toujours jouer un rôle important dans le développement du pays.

C’est ainsi que deux présidents du Costa Rica, Juan Mora Fernandez et Braulio Carrillo Colina, ont encouragés la culture du café. C’est pour cette raison que l’exportation du café s’est développée vers l’Angleterre par les routes maritimes à partir du port de Puntarenas.

Mentionnons que Alajuela fut la capitale du Costa Rica de 1834 à 1835. C’est en vertu de la loi sur l’ambulance que le gouvernement s’établissait à tour de rôle entre les quatre principales villes.

Quand la loi sur l’ambulance a pris fin, un conflit a débuté entre Alajuela et San Jose. Alliée a Heredia et Cartago la ville de Alajuela a dans un premier temps remportée les combats. Puis a été obligée de battre en retraite.

Sa region.

C’est la production du café qui a développée profondément l’économie locale. Les paysans les plus pauvres colonisant l’ouest du pays vers Atenas et Puntarenas.

Notons également que Juan Santa Maria, le héros national, est originaire de Alajuela. C’est en effet lui qui a permis de remporter la bataille de Santa Rosa en 1857.

Le développement industriel de la ville s’est produit vers la fin du XIX siècle. Des usines ont fait leur apparition comme celle de la reconnue salsa Lizano ou des pates Roma.

L’aéroport de Alajuela devient en 1971 l’aéroport international Juan Santa Maria.

La région de Alajuela a pris de l’importance économiquement avec la création de zones franches. Des usines de haute technologie se sont installées dont Intel Corporation.

Le volcan Arenal.
Le volcan Arenal, province de Alajuela, Costa Rica
Le volcan Arenal

Précisons que le volcan Arenal est a 90 kms au nord de San Jose. Son altitude est de 1633 mètres. Il a une forme parfaitement conique. Il faut préciser que le volcan Arenal est retombé en sommeil en 2010 après une période d’éruption de 1968 à 2010.

Le volcan Poas.
Le volcan Poas, province de Alajuela, Costa Rica
Le volcan Poas

A contrario le volcan Poas est toujours en activité. Il a une altitude de 2708 mètres. Notons qu’il a connu une quarantaine d’éruptions depuis 1828. La dernière a eu lieu en 2017. Depuis les réservations se font en ligne et les observations sont limitées.

Heredia.

Histoire de Heredia.
Place principale de Heredia et le palais municipal
Place principale de Heredia

Heredia est une province, un district et une ville. Si l’on considerelesplus grandes citees du Costa Rica, Heredia est la deuxieme en taille. La ville est au nord de la vallée centrale et a 10 kms de San Jose.

Heredia a débuté comme petite paroisse au début du XVIII -ème siècle. Notons que son nom était alors Cubujuqui.

Apres s’être séparée du Costa Rica pour dans un premier temps soutenir l’Empire Mexicain, Heredia se soumet a la ville de Leon au Nicaragua. Puis revient dans le giron du Costa Rica. Et enfin devient capitale du Costa Rica selon la loi dite de l’ambulance. C’est alors que le pouvoir législatif réside a Heredia. D’autre part les pouvoirs judiciaires et exécutifs se situent à San Jose.

Les points forts.
Le parc national Braulio Carrillo.
Les plus grandes villes du Costa Rica. Le parc national Braulio Carrillo
Le parc national Braulio Carrillo

Avant tout le parc national Braulio Carrillo dans la cordillère centrale. Le parc a une superficie de 50 000 hectares. Il est constitué de forêt tropicale humide. Il regorge d’oiseaux  comme le Quetzal resplendissant, de nombreuses espèces de colibris et de toucans. Mais aussi des mammifères tels que les singes à face blanche, les ocelots et les agoutis.

Le volcan Barva.
Lagune du volcan Barva, province de Heredia
Lagune du volcan Barva,

Le volcan Barva qui est le point culminant du parc national Braulio Carrillo.  Le parc national du volcan Barva se prête aux randonnées. La flore est très dense. Parmi les buts de promenades le lagon du volcan Barva qui est aujourd’hui éteint.

La province de Cartago.

Cartago.

Son histoire.
La basilique de Cartago, Nuestra senora de los angeles
La basilique de Cartago

Pendant la période coloniale Cartago fut la première capitale du Costa Rica de 1563 à 1824. La ville est à une altitude de 1435 mètres. C’est la troisième ville du Costa Rica en nombre d’habitants. Elle fait partie des plus grandes villes du Costa Rica.

La ville est détruite par le tremblement de terre de 1910. Lors de sa reconstruction les rues et les avenues sont élargies.

Juan Vazquez de Coronado finde Cartago en 1563 à l’époque de la conquête espagnol. Plusieurs sites ont accueillis la ville. L’un d’eux fut probablement le lieu où se trouve San Jose aujourd’hui. Ce n’est qu’en 1574 qu’elle fut transférée à son site définitif que nous connaissons actuellement.

Cartago fut longtemps la résidence des gouverneurs et des familles les plus riches du pays.

Cependant, son faible développement social et économique et les catastrophes naturelles persistantes (tremblements de terre et inondations), font qu’il reste peu de vestiges historiques.

Les lieux à découvrir.
La basilique de Los Angeles.

La Basilique de Notre dame des anges ou Nuestra Señora de los Angeles est catholique et romaine. Elle est située dans le centre-ville de Cartago. Détruite par un tremblement de terre elle a été reconstruite dans un style colonial et byzantin.

Le volcan Irazu.
Le volcan Irazu qui surplombe la ville de Cartago
Le volcan Irazu

A priori le nom Irazu était le nom d’un village indigène. Il est surnommé le colosse par les costariciens.

Son altitude est de 3432 mètres. Les visiteurs peuvent se rendre au parc national observer le cratère. Quand le temps est clair il est possible de voir les deux océans Pacifique et Atlantique.

La valle d’Orosi.

A 40 kms à l’Ouest de Cartago, la vallée d’Orosi est remarquable pour sa végétation luxuriante et ses paysages. Il est ainsi recommandé de s’arrêter aux ruines de l’église de Ujarras et de faire le tour du Lac. Les plantations de café se suivent et le parc national de Tapanati est un lieu privilégié et peu connu.

La province de Limon

Limon.

Histoire de limon.
Les plus grandes villes du Costa Rica, Limon cote Caraibe
Limon cote Caraibe

Limon est une ville sur la côte caraïbe situé à 152 kilomètres de San Jose. Les ports de Limon et de Moin sont les deux plus important du Costa Rica. Il faut souligner que l’Import-Export est une activité primordiale au Costa Rica.

La population de Limon est d’environ 100 000 habitants.

Mentionnons que Christophe Colomb arrive sur la côte caraïbe du Costa Rica en 1502.

C’est le chemin de fer qui a permis le développement de la ville et de la région. Les travaux de construction de la ligne reliant San Jose a Limon débute en 1871. Les immigrants jamaïcains arrivent pour ces grands travaux. Ils apportent avec eux leur culture, leur gastronomie et leur langue.  La ligne de train est ouverte en 1890. C’est ainsi que les exportations de cafe sont facilitées.

Notons que tremblement de terre d’une magnitude de 7,7 a fait d’énormes dégâts en 1991. On peut voir encore aujourd’hui certain corail émerger de la mer.

Actuellement la route de San Jose a Limon est en totale rénovation. Ainsi dans peu de temps on pourra rejoindre Limon de San Jose en deux heures au lieu de quatre.

Les lieux à découvrir.
Tortuguero.
Les canaux de Tortuguero, faune et flore du Costa Rica
Les canaux de Tortuguero

Le parc national de Tortuguero encore appelé « petite Amazonie » par les costariciens est au nord de la côte Caraïbe. Il est important de préciser que l’on ne peut y arriver que par bateau ou par avion. C’est une zone touristique et connu pour sa faune. Spécialement pour le spectacle des tortues venant pondre chaque année.

Le parc national de Cahuita.
Singe a face blanche dans le parc national de Cahuita
Singe a face blanche

A 35 kilomètres au sud de Limon se trouve le village de Cahuita et son parc national. Un des seuls endroit ou la pratique du snorkeling est réalisable au milieu des coraux. La plage du parc est longue et faite de sable blanc.

Puerto Viejo.
Le centre du village de Puerto Viejo, cote Caraibe du Costa Rica
Le centre du village de Puerto Viejo

Puerto Viejo est a 15 kilomètres au sud de Cahuita. Il y a d’une part le village qui est le centre d’activité, et d’autre part la route menant à Manzanillo. C’est le long de cette route que les lodges se sont construits. Certains cote mer, d’autres cote montagne. La faune est omniprésente. Les petites plages se succèdent entre mer caraïbe et jungle aux multiples dégradés de verts.

Manzanillo.

Petit village qui clôture la route longeant la côte caraïbe vers le sud. Ensuite il faut continuer à pied dans le refuge de Manzanillo. La faune et la flore sont incroyablement variés. Par bateau on peut rejoindre la lagune de Gandoca et peut être apercevoir un lamantin.

Le Guanacaste

Liberia.

Description de la ville de Liberia.
Place central de la ville de Liberia dans le Guanacaste
Place central de la ville de Liberia

Liberia est à la tête du Guanacaste. Il y a 215 kilomètres à parcourir depuis San Jose. Le Nicaragua est à 75 kilomètres au nord. La région regroupe des activités comme l’agriculture, le transport et l’élevage. Depuis une quinzaine d’années le tourisme est devenu un pilier de l’économie. L’aéroport de Liberia se développe et accueille de plus en plus de vols internationaux.

Liberia existe depuis 1769.  C’est un lieu important car un point de passage obligé pour se rendre au Nicaragua. Les voyageurs aiment se reposer a l’ombre des grands arbres « Guanacaste ».

Apres de nombreux conflits la région du Guanacaste est retirée du Nicaragua en 1826 pour devenir une région à part entière du Costa Rica. Liberia devient une ville par décret.

La construction de l’Inter americana a permis l’essor de la ville et l’accès aux plages du Pacifique nord.

Les attractions de la région.
Les parcs nationaux.
Secteur de las Pailas dans le parc national du Rincon de la Vieja
Secteur de las Pailas

Ils sont nombreux. Il y a le parc Rincon de la Vieja et ses volcans. Ce parc est idéal pour faire des randonnées. Il est ainsi possible d’arriver à des cascades, des canyons, des geysers de boue chaude. Il y a deux entrées. La principale au secteur Pailas et une secondaire moins connue au secteur Santa Maria.

Le parc de Santa Rosa a la végétation sèche. On y découvre les plages de Nancite et de Naranjo appréciées par les tortues marines.

Playa Nancite, parc de Santa Rosa
Playa Nancite, parc de Santa Rosa

Dans la région du Tempisque le parc national du Palo Verde est le lieu idéal pour observer les oiseaux migrateurs et les reptiles.

Les plages.

L’attraction principales du Pacifique nord. Elles sont nombreuses et se suivent out le long du littoral pacifique.

La province de Puntarenas.

Puntarenas.

L’histoire de Puntarenas.
Les plus grandes villes du Costa Rica, Puntarenas
Puntarenas

La province de Puntarenas est la plus étendue du pays. C’est ainsi qu’elle s’étend du sud de la péninsule de Nicoya a la frontière avec le Panama.

La ville de Puntarenas est historiquement le port le plus important de la côte Pacifique. Il a permis le développement du pays grâce aux exportations. Mentionnons les plus significatives comme le café, les bananes, le poisson. Mais aussi les produits frais comme l’ananas, le melon et le manioc.

De même le tourisme est devenu la principale activité économique. Il y a de nombreuses plages, des panoramas superbes et le soleil y brille presque toute l’année.

L’exploration du Pacifique a débuté avec les espagnols en 1519. Le nom de Puntarenas apparait en 1720 avec l’arrivée de John Clipperton. En 1814 Puntarenas devient port majeur du Costa Rica.

Le président Braulio Carrillo crée de nouvelles rues pour son développement. Le transport des marchandises se faisait a dos de mulet depuis la vallée centrale. La construction d’une ligne de chemin de fer en 1910 permet le développement du commerce et l’accroissement de la population.

PLus tard Caldera devient le port de marchandises. Puntarenas reste la ville d’accueil des bateaux de croisière.

Les régions à découvrir.
Les plages de la péninsule de Nicoya.

Notons que le sud de la péninsule de Nicoya attire depuis quelques années de plus en plus de touristes. En effet les plages comme Santa Teresa, Hermosa et Carmen séduisent les voyageurs. En premier lieu pour la détente et profiter d’espaces vierges mais aussi pour la pratique du surf. L’intérieur de la péninsule est également très attractive avec ses collines, rivières et cascades.

Notons la présence du parc national de Cabo blanco au sud de Montezuma et de la réserve de Curu.

Iguane dans le parc de Cabo Blanco
Iguane dans le parc de Cabo Blanco
Le parc national de Manuel Antonio.

Il est important de souligner que national Geographic inclus le parc dans les dix plus beaux espaces protégés au monde. Ce qui explique le nombre de visiteurs toujours croissant.

Le parc Marino Ballena.
La queue de la baleine parc Marino Ballena
La queue de la baleine parc Marino Ballena

A Uvita ce parc est maritime. Des excursions en bateau sont proposées à partir du village de Uvita pour l’observation des mammifères marins. De sorte que l’on peut voir selon les saisons, des dauphins, des orques, des baleines a bosses.

La région du Pacifique sud.
En route pour la leona Lodge, Playa Madrigal dans la peninsule de Osa
En route pour la leona Lodge, Playa Madrigal

La superbe péninsule de Osa et le parc national de Corcovado. La région probablement la mieux préservée que nous recommandons de découvrir. La faune y est plus abondante qu’ailleurs. La foret primaire envoutante. Pour y séjourner nous conseillons Drake bay dans le nord, playa Matapalo et Playa Madrigal dans le sud. De meme que la station de Los Patos par l’intérieur.