Jaguar Rescue Center. Côte Caraïbe, Puerto Viejo de Limon.

Jaguar Rescue Center Puerto Viejo de Limon

Tout d’abord le Jaguar Rescue est un refuges d’animaux sauvages sur la côte Caraïbe à Puerto Viejo de Limon. Le refuge accueille les animaux blessés, abandonnés ou malades. Leur accueil peut être temporaire ou permanent.

Les refuges d’animaux sauvages, Le Jaguar Rescue a Puerto Viejo de Limon, voyager au Costa Rica
Les refuges d’animaux sauvages, Le Jaguar Rescue a Puerto Viejo de Limon, voyager au Costa Rica

De surcroît, le centre fournit des services vétérinaires aux animaux. Citons les singes, autres mammifères, oiseaux et reptiles. Sans ces soins ces animaux ne peuvent pas vivre dans la forêt tropicale. Ainsi, 500 à 700 animaux sont sauvés par an et relâchés avec succès.

Les paresseux.

Il faut souligner qu’il existe six espèces de paresseux dans le monde. Mentionnons que le Costa Rica abrite deux espèces de paresseux sur son territoire. Le paresseux a trois doigts et celui à deux doigts.

Le paresseux a deux doigts est nocturne. A contrario son cousin a trois doigts est  diurne. Les deux ont un sourire de joconde très reconnaissable.

Les singes.

Précisons qu’au Costa Rica il y a quatre types de singes. Le singe araignée, le plus grand, le plus fort et le plus intelligent. Également le singe hurleur qui est lui le plus bruyant. Spécialement tôt le matin. Le singe a face blanche ou capucin. Ce dernier a une intelligence vive. Il est capable d’utiliser des outils pour se nourrir. Enfin le mono titi que l’on trouve surtout à Manuel Antonio. Le mono titi est le plus petit.

Les serpents.

A ce jour 147 espèces de serpent sont répertoriées au Costa Rica. Dont 26 sont venimeuses. Ainsi, sur 300 morsures par an, seules 6 sont mortelles. Il est important de préciser que les serpents ne sont pas agressifs. Mais ils défendent leur espace.

Les visites du jaguar rescue.

Non privative :

Du lundi au samedi à 9h30am et 11h30am. Obligatoirement avec un guide. En espagnol et en anglais.

Prix $USD 22 par personne.

Enfant moins de 10 ans, gratuit.

Privative :

Du lundi au samedi à 14 hpm. Minimum de 2 personnes. En espagnol et en anglais. Durée 2 heures.

Prix $USD 75 par personne.

Enfant moins de 10 ans, gratuit.

 

Le refuge de Las Pumas, Guanacaste, Corobici

www.centrorescatelaspumas.org.

Parmi les refuges d’animaux sauvages  Las Pumas est l’un des plus renommé.  En premier lieu, las Pumas Rescue and Sanctuary center a été fondé en 1971. Ainsi, les propriétaires suisse après avoir acheté l’hacienda la Pacifica a Canas ont débuté leur action pour sauvegarder la vie animale.

A partir de 1985, Lilly Bodner de Hagnauer et son mari commencent à recevoir des animaux sauvages amenés par des costariciens de la région. Dès lors, en 1989 ils fondent las Pumas Rescue Center Sanctuary.

Il faut préciser que la partie du centre dédié aux secours des animaux est fermée au public. C’est dans cette zone que les animaux passent leur convalescence avant d’être relâchés.

Les empreintes des félins, Les refuges d’animaux sauvages, Las Pumas dans le Guanacaste, Rio Corobici, séjour sur mesure
Les empreintes des félins, Las Pumas dans le Guanacaste

La clinique vétérinaire

En tout premier lieu, quand un animal arrive au centre, un médecin l’examine et le met en quarantaine pour observation. Ensuite des soins médicaux sont prodigués selon l’état de l’animal.

​Selon son état il est gardé dans un enclos avant sa libération. De cette façon il apprend à chasser, à se défendre et à vivre de ses propres moyens. Notons que le contact humain est réduit au minimum pour que l’animal retrouve son instinct sauvage.

Le programme de conservation et de gestion de la faune

IL faut souligner que ce programme comprend le sauvetage, la réhabilitation et la libération des animaux. Ainsi, au cours des six dernières années 225 animaux ont été reçus par an. Ce chiffre va en augmentant. Parmi les espèces en plus grand nombre se trouvent les perroquets. Également des primates comme les singes hurleurs, araignées et capucins. Mais aussi des félins comme les ocelots et les margays. La plupart des animaux proviennent de la province du Guanacaste et de la région nord.

Les visites du refuge de Las Pumas

Adulte $USD 6 ou 3000 colons.

Enfant $USD 2 ou 1000 colons.

Rescue Center a la Guacima, vallee centrale

Il faut préciser que le Rescue Center Costa Rica est dédié au bénévolat. Le centre comprend un hôpital vétérinaire et des logements pour accueillir jusqu’à 100 bénévoles. Par ailleurs les enclos pour les animaux comprennent des espaces pour les oiseaux, les singes et les paresseux.

‎L’histoire du Rescue Center.

Citons Vanessa Lizano qui est à l’origine d’un centre de sauvetage a Limon il y a 10 ans. Avec l’aide de ses parents elle développe  a la Guacima  le centre pour le rendre plus attractif et efficace. Ainsi les protocoles et les procédures pour le personnel sont modifiés. La manipulation des animaux est très règlementée.

Le puma dans l’un des refuges d’animaux sauvages au Costa Rica, séjour sur mesure
Le puma

A force de travail, le centre a accueilli des milliers de volontaires. Les animaux blessés et soignés sont innombrables. Ce rescue center fait partie des refuges d’animaux sauvages d’importance au Costa Rica.

Participer au programme.

Pour ce faire il suffit de s’inscrire. Le bénévolat coute et l’argent est consacré à l’entretien des animaux.

4 Le tarif est de $USD 50 par jour et comprend :

Transport prive depuis l’aéroport.

Hébergement dans une chambre pour 4 personnes.

Les repas.

Un t-shirt, un sac de voyage, une serviette de plage, une bouteille d’eau, un chapeau.

Les taches des bénévoles.

Préparation de la nourriture des animaux.

Nettoyage et entretien des enclos.

Construction de nouvelles enceintes et de jouets pour les animaux.

 

Costa Rica Animal Rescue, Turrucares.

Tout d’abord le Costa Rica Animal Rescue se dédie a la protection de la faune costaricienne en voie de disparition.  Ainsi l’objectif du centre est d’assurer le bon rétablissement des animaux blessés. Aussi bien physiquement que psychologiquement.

Animal Rescue sensibilise le public aux mauvais traitements et au commerce illégal.

Le singe araignée, sur la cote Caraïbe du Costa Rica, vacances au Costa Rica
Le singe araignée

Ou se trouve le centre.

Précisément a quelques minutes de la route au village de Cebadilla. Un site superbe fait de rivières, prairies, collines et arbres fruitiers. Ce lieu convient parfaitement aux animaux comme aux bénévoles.

Au jour d’aujourd’hui sont construits un hôpital, une vaste volière, deux enclos de paresseux et de singes.

Les visites du centre.

Il n’y a pas d’horaire spécifique pour les visites. Le centre est ouvert tous les jours.

Le matin de 9h à 11h. L’après-midi de 14h à 16h.

Le bénévolat

Précisons que pour être bénévole il faut être âgé d’au moins 12 ans mais accompagné. La durée minimum du bénévolat doit être d’une semaine.

Les bénévoles dorment dans des dortoirs de 6 lits. Il y a une piscine, un espace commun et des hamacs pour se détendre pendant les temps d’arrêts.

Des frais sont demandés pour le maintien du refuge.

Pour en savoir plus sur l’expérience de bénévolat, consultez le blog du refuge.

Rescate Wildlife Rescue Center, Alajuela

Anciennement Zoo des oiseaux, le Rescate Wildlife Rescue Center est une fondation à but non lucratif dédiée à la conservation de la faune du Costa Rica. Ainsi, ce sanctuaire animalier est le plus anciens du genre. De fait, ses objectifs sont la réhabilitation de la faune, la reproduction d’espèces menacées, la préservation de l’habitat et la prestation de soins.

Notons que seuls les animaux qui ne peuvent pas survivre seuls dans la nature sont acceptés. Par ailleurs, le centre reçoit environ 2700 animaux par an.

La plus grande partie du travail s’effectue dans le centre de conservation des animaux. Il est important de savoir que cette activité dépend des dons.

Dans ce sanctuaire animalier on traverse de magnifiques jardins. De plus, il y a 125 espèces d’animaux que l’on peut observer. Les enclos sont vastes afin de donner le plus de confort possible aux animaux.

Centre de sauvetage d’animaux sauvages au Costa Rica

Notons que ce refuge se situe dans les forêts tropicales humides de la région du volcan Arenal. La mission du centre est de créer des liens interculturels. Ainsi, il y a plusieurs programme de bénévolat. Pour les étudiants, de petits groupes, des familles.

De fait l’institut accueille des bénévoles de tous les pays. Ils peuvent ainsi partager la culture de la communauté costaricienne.

L’Institut des paresseux

L’Institut des paresseux se situe dans le parc national Manuel Antonio. Spécifiquement dédié aux recherches sur cette espèce. De même, que former la population et travailler au développement de la conservation.

Contrairement aux refuges d’animaux sauvages , ce n’est pas un sanctuaire, mais un institut à but non lucratif.  L’objectif est de prendre soin des paresseux et de les relâcher.

 

 

add your comment